Le tambo principal… enterré

Il s’agit d’une plateforme rectangulaire située dans la puna (toundra andine) du Megantoni, à 3800m d’altitude. Elle est aujourd’hui enterrée, preuve de son âge avancé : sans-doute est-elle pré-Inca. Seules les pierres supérieures affleuraient sous l’herbe… mais tellement de pierres affleurent sous l’herbe dans la puna!

Il s’agit bien d’une plateforme distincte de celle trouvée par Deyermenjian en 2004, que nous avons par ailleurs retrouvée. Cette nouvelle plateforme semble plus vieille. Elle est orientée 10° Est (celle de Deyermenjian est 55° Est), en double jambage, assez grande (10m x 4m, contre 8m x 3m), et possède un escalier intérieur et non extérieur. Son mur Nord est écroulé : des pierres d’extraction peuvent se retrouver en quantité sous l’herbe. La taille de l’éboulis est très impressionnante. Ceci a fait grandement frémir Goyo, pour qui la plateforme est la base d’un ancien Tambo principal (relais routier majeur). S’il a raison, la découverte est cruciale, puisqu’un tel relais routier indique une route importante. Mais même Goyo peut avoir tort, tant il est difficile d’avoir raison quand il s’agit d’interprétation archélogique.

Tambo principal - schema

Ci-dessous une photo de l’escalier intérieur, faisant face au Megantoni au Nord :

Tambo 1

Et voici une autre photo illustrant le double jambage, qu’on aperçoit notamment sur la gauche :

Tambo 2

Nous avons également noté la présence d’une petite carrière rectangulaire juste en contrebas de la plateforme, ainsi qu’un large chemin menant au Nord, à proximité de la plateforme… mais pas d’excitation hâtive ! Le chemin s’efface rapidement, et il est fort probable qu’il s’agisse justement d’un chemin d’acheminement des pierres constituant la plateforme… On dit que tout chemin mène forcément quelque-part, mais malheureusement ce n’est pas toujours vrai.

Ce qui n’enlève rien au mystère entourant la présence d’une telle construction en un lieu aussi reculé. Comme le disait Deyermenjian de ses propres découvertes dans la zone à l’époque, nous avons ici la ruine la plus au Nord de Cusco jamais trouvée. C’est-à-dire la plus loin dans l’Antisuyu, ce quart amazonien de l’empire Inca encore largement inconnu.

La plus au Nord de Cusco… ou bien peut-être, la plus à l’Est d’Ayacucho